Le Canal latéral à la Loire

Le canal latéral à la Loire, ouvert en 1838, est un ouvrage hydraulique qui va de Digoin à Briare. Long de 196 km, il débute en Bourgogne dans le département de Saône-et-Loire, traverse celui de la Nièvre, pénètre dans le Loiret en région Centre-Val de Loire et rejoint le canal de Briare au sud-est du département. Il permet avec d’autres ouvrages la liaison du Rhône à la Seine.

D’une longueur exacte de 196,061 km, le canal comporte 37 écluses et relie les villes de Digoin (Saône-et-Loire) et de Briare (Loiret). Ces chiffres ne comprennent pas ses nombreux embranchements et leurs écluses.

Il débute au cœur de la ville de Digoin, au port Campionnet où il est connecté au canal du Centre qui, lui, rejoint la Saône à Chalon-sur-Saône et appartient donc au bassin du Rhône.
Puis il franchit la Loire par un grand pont-canal et accueille peu après, en rive gauche à Chavane, le canal latéral de Roanne à Digoin qui est son prolongement vers le sud.

À Decize, importante base de tourisme fluvial, un embranchement passant par le lit du fleuve donne accès au canal du Nivernais.

Peu avant de traverser l’Allier au moyen du pont-canal du Guétin (à cheval sur Cuffy (Cher) et Gimouille (Nièvre)), un embranchement permet de joindre Nevers.
Peu après le pont-canal et sa double écluse, le canal reçoit sur sa gauche les eaux de l’Allier par l’intermédiaire de la rigole des Lorrains (ou d’Apremont) qui comporte une curieuse écluse ronde à son origine, à 3 km en amont, et fut navigable. Sur sa droite, le canal reçoit peu après un autre embranchement par lequel les bateaux pouvaient aller charger à Fourchambault, sur l’autre rive de la Loire.

À Marseilles-lès-Aubigny, ancienne cité batelière importante, se voit encore l’ancienne confluence du canal de Berry, déclassé en 1955.
Après être passé au pied de la colline de Sancerre où un autre embranchement lui permet de rejoindre la Loire, le canal arrive à Châtillon-sur-Loire où il devait autrefois traverser la Loire dans son lit-même, entre deux digues. À présent il suit un tracé moins périlleux qui l’amène à Briare par le grand pont-canal du même nom.

Enfin, après 2 km et un ultime pont-canal sur la Trézée à la Cognardière, il se connecte au canal de Briare. Par celui-ci et le canal du Loing qui le prolonge, le bateau peut continuer sa route jusqu’en Seine.

.

Le canal latéral à la Loire n’est pas représenté par une association actuellement.

..

La galerie
Les articles